Cantine

 

Les Menus de la cantine sont élaborés par Elisabeth VEILLON, avec la collaboration bénévole de Mme Florence EVENO Diététicienne-Nutritionniste.

Un Plan Alimentaire a été élaboré. Chaque menu répond à ce programme.

Chaque repas est cuisiné sur place. Les denrées alimentaires sont fournis par un réseau de producteurs locaux.

Pour qu’un enfant puisse déjeuner au restaurant scolaire, le repas doit être réservé auprès de la mairie, soit en début d’année, soit de manière occasionnelle, de préférence sur le portail famille en cliquant sur le bouton ci dessous et en se connectant à son espace famille personnel.

Réservation à l’année :

Les parents peuvent réserver les repas de leurs enfants, à l’année, s’ils fréquentent, 1, 2, 3 ou 4 jours par semaine, à condition qu’il y ait régularité dans le nombre de jours de présence.

Réservation occasionnelle ou irrégulière

Les réservations occasionnelles ou supplémentaires non prévues pourront être prises. En réservant sur le portail famille en cliquant sur le bouton ci dessous au plus tard 12h avant. Toute réservation hors délai ne sera pas prise en compte.

 

Les Bons Petits Plats de la Cantine, Mousse de Jambon, Spaghettis aux Boulettes de Poulet, Flan de légumes et Tartelettes aux pommes

 Menus du 1er au 04 Septembre 2020
Menus du 07 au 11 Septembre 2020
Menus du 14 au 18 Septembre 2020
Menus du 21 au 25 septembre 2020
Menus du 28 Septembre au 02 Octobre 2020
Menus du 05 au 09 Octobre 2020
Menus du 12 au 16 Octobre 2020

 

Conformément à la loi EGalim, toute la restauration scolaire – de la maternelle au lycée – doit proposer au moins un menu végétarien par semaine depuis le 1er novembre 2019. C’est-à-dire un menu unique (ou un menu alternatif dans le cas ou plusieurs menus sont proposés) à base de protéines végétales pouvant également comporter des œufs ou des produits laitiers.
Cette mesure, d’abord menée à titre expérimentale pendant deux ans, fait partie des 5 grandes dispositions de la loi EGalim dans le domaine de la restauration collective. Un secteur qui, avec 3,5 milliards de repas par an, représente un levier majeur pour faire évoluer les pratiques alimentaires.Cette mesure s’inscrit également dans le cadre du nouveau Programme national pour l’alimentation (PNA3), dont l’un des objectifs est la promotion des protéines végétales en restauration collective (action 24)

 

Les commentaires sont fermés